TOUS LES POSTS TRAITEMENTS

FIV DO. Partage des donneuses ou pas ?

partage de donneuses FIV DO

FIV DO. Partage des donneuses ou pas ?

Pour le traitement de FIV avec don d’ovocytes, on entend souvent parler de partage  des donneuses. Mais qu’est-ce que cela veut vraiment dire et est-ce vraiment une bonne chose pour votre traitement ?

Partage de donneuse : qu’est-ce que cela veut dire ?

Le partage des donneuses consiste en diviser les ovocytes obtenus d’une donneuse pour en faire don à plusieurs patientes en ayant besoin. Si par exemple, la ponction de la donneuse donne 10 ovocytes, il y aura donc 5 ovocytes pour une patiente et 5 pour une autre.

Dans quel cas le partage de donneuse est-il utilisé ?

Le partage des donneuses est, pour la plupart du temps, utilisé lorsqu’il n’y a pas assez de donneuses disponibles et pour pouvoir offrir un traitement à plusieurs patientes, comme c’est le cas en France. Selon le nombre d’ovocytes obtenus, une donneuse peut donc faire don à 2 ou 3 patientes pour chaque stimulation.

Le partage de donneuse est aussi utilisé par certaines cliniques pour faire des économies et éviter de stimuler deux donneuses. Certaines cliniques proposent donc des « packs » d’ovocytes et ainsi le coût du traitement est réduit. Attention, il n’est pas réduit de moitié, car la clinique n’économise que le coût de la stimulation et la ponction.

Attention aux cliniques low-cost!

Quels sont les inconvénients du partage de donneuse ?

L’inconvénient logique du partage d’ovocytes est le nombre réduit d’embryons que vous allez obtenir. Sur un cycle de stimulation de donneuses, il est quasiment impossible que tous les ovocytes obtenus soient de bonne qualité. Alors comment savoir si les bons ovocytes ne vont pas être réservé pour l’autre patiente ?  Si sur un lot de 10 ovocytes, 4 sont bons génétiquement et donneront de bons embryons, il est impossible de le savoir et la division des ovocytes se fera de manière aléatoire, les chances de réussite sont donc très réduites.

Le partage de donneuse a l’inconvénient également que vous n’aurez peut-être pas d’embryons restants pour un autre transfert. Plus vous aurez d’embryons, plus vous aurez de choix pour la sélection pour un transfert puis pour un deuxième ou troisième essai. Si le 1er essai marche, vous pourrez avoir la possibilité d’avoir un deuxième enfant, issu de la même donneuse, avec les embryons restants. Si le transfert ne marche pas, vous aurez le droit a un autre essai avec les embryons vitrifiés.

Le coût du partage d’ovocytes est-il vraiment avantageux ?

La réponse est non. Avec si peu d’ovocytes, le prix n’est pas réduit de moitié est il faudra de toute façon compter dans les 5000 – 6000 euros. Si le 1er essai ne marche pas, vous n’aurez pas d’embryons restants, et vous devrez tout reprendre à zéro. Même si le coût semble attractif, il faut prendre en compte les aspects comme les taux de réussite, la vitrification d’embryons restants ou encore les garanties avant de se lancer dans ce processus.

Qu’est-ce qui est important à prendre en compte dans le choix de la clinique ?

Les aspects principaux à prendre en compte sont :

  • Le prix, bien sûr, est un aspect important et il faut savoir comparer toutes les techniques inclues dans chaque devis proposé. Toutes les cliniques proposent des prix de base et des techniques complémentaires à rajouter. Pensez alors à calculer le prix du don d’ovocytes avec médicaments de la donneuse inclus, culture au stade de blastocyste, Embryoscope, vitrification d’ovocytes.
  • Les garanties : au prix du traitement, les garanties sont importantes pour éviter de tout perdre si vous n’obtenez pas d’embryons. Attention à bien choisir une clinique proposant des garanties au niveau du nombre d’embryons à J5 (et non pas à J3).

Questions courantes sur le don d’ovocytes en Espagne

pma fertilite

About the author

PMA-Fertilité

Add Comment

Click here to post a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest