PMA À L’ÉTRANGER TOUS LES POSTS TRAITEMENTS

Préparation du conjoint pour une FIV DO

Préparation du conjoint pour une FIV DO

Le don d’ovocytes est un processus qui servira à féconder les gamètes d’une donneuse avec les spermatozoïdes du conjoint de la receveuse. L’homme est donc parti intègre du traitement et doit également se préparer pour un maximum de chance de réussite. Comment doit-il se préparer et quels sont les étapes du traitement pour l’homme ?

FIV DO : Les examens préalables pour l’homme

Avant le traitement du don d’ovocytes, l’homme, tout comme sa conjointe, devra réaliser des tests pour contrôler la viabilité du projet. Les tests de base sont les suivants :

  • Les sérologies. Une prise de sang pour vérifier les maladies infectieuses transmissibles à la femme et le futur enfant : VIH, Hépatite B, Hépatite C, Syphilis. Au cas où le conjoint est porteur d’un de ses maladies, l’équipe médicale pourra alors lui proposer un lavage de sperme pour éliminer la présence virale.
  • Un spermogramme. Cet examen servira à évaluer la qualité du sperme au niveau de la quantité et morphologie des spermatozoïde. L’équipe médicale pourra ainsi décider de la technique utilisée pour la sélection des spermatozoïdes suivant les résultats.
  • Le test de la mucoviscidose : C’est un test génétique par prise de sang qui servira à vérifier si le patient est porteur sain de cette maladie. S’il est porteur, la donneuse devra alors ne pas être porteuse pour éviter les risques de maladies sur le futur enfant.

En plus de tests de base, votre spécialiste pourrait vous demander des tests complémentaires suivant le parcours des patients et les traitements antérieurs. En cas d’échec de fécondation ou d’implantation dans des traitements de FIV, ou encore de fausses-couches à répétition, d’autres tests plus poussés serviront à diagnostiquer le facteur masculin. Il s’agira de :

  • Un caryotype : Cet examen n’est pas obligatoire mais conseillé pour détecter des possibles malformations chromosomiques, qui empêcherait la fécondation.
  • Test de la fragmentation de l’ADN sur les spermatozoïdes. Il s’agit d’un examen poussé des spermatozoïdes. En cas de fragmentation élevée l’équipe médicale pourra alors décider de techniques spécifiques pour la sélection des spermatozoïdes (MACS).
  • Le FISH: Il s’agit d’un caryotype des spermatozoïdes (qui n’est pas le même que celui à sang), qui permettra de détecter des malformations chromosomiques. Ce test analysera un échantillon de 100 à 500 spermatozoïdes et nous donnera un pourcentage de malformations. S’il est très élevé, alors le couple devra décider entre réaliser un Diagnostic Préimplantatoire sur les embryons obtenus (DPI) ou avoir recours à un don de sperme.

FIV DO : faut-il congeler le sperme ?

La congélation du sperme est une technique fiable et qui ne va pas endommager, outre mesure, la qualité des spermatozoïdes. On remarque une légère augmentation de la fragmentation de l’ADN après décongélation et c’est pour cela que les biologistes conseillent en général de réaliser la fécondation avec du sperme frais. Mais sur un spermogramme présentant de bons résultats, la différence ne sera pas flagrante. Nous conseillons la congélation pour éviter certains imprévus au jour de la ponction et avoir une solution de recours au cas où l’obtention du sperme frais serait impossible.

Si vous faites un 1er RDV dans votre centre à l’étranger, pensez alors à demander la congélation d’une paillette de sperme.

Quelles recommandations pour le jour du recueil de sperme ?

Le jour du recueil de sperme à frais coïncide avec le jour de la ponction, pour une fécondation avec les ovocytes frais. Les recommandations sont les suivantes :

  • Avoir moins de 3 jours d’abstinence. Cette recommandation est très importante, car la qualité des spermatozoïdes dépendra du temps d’abstinence. Moins vous aurez d’abstinence, plus les spermatozoïdes seront forts. L’idéale serait d’avoir moins de 24h d’abstinence, mais cela dépendra aussi de la capacité d’éjaculation du patient.
  • La prise d’un antibiotique à la veille du recueil : Certaines cliniques vous demanderont de prendre un antibiotique avant le recueil pour éviter de possibles infections sur le sperme.
  • Une bonne hygiène: Avant le recueil, il faudra bien vous laver les mains et utiliser des lingettes pour une hygiène impeccable.

Sachez que la spermiogénèse (la production des spermatozoïdes) a une durée de 3 mois, et il est donc important d’avoir une bonne hygiène de vie pendant les 3 mois précédent le traitement. Pendez donc à adopter une alimentation saine, faire de l’exercice régulièrement et éviter le tabac et l’alcool.

Les cliniques recommandées en Espagne pour votre FIV DO : IVI, ProcreaTec.

 

 

 

 

pma fertilite

About the author

PMA-Fertilité

Add Comment

Click here to post a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest