TRAITEMENTS

Les étapes de la FIV

Les étapes de la FIV

La fécondation In Vitro est un traitement qui peut sembler compliqué et les patients se sentent vite perdus  face à ce protocole souvent contraignant. Nous allons vous expliquer ici les  différentes étapes de ce traitement, qui est plus simple qu’il en à l’air.

Si vous commencer un processus de FIV, vous recevrez un calendrier de votre traitement avec le protocole pour la stimulation ovarienne, puis le jour de la ponction et le jour du transfert. Voici en détail les différentes phases de votre traitemen

1. Votre dossier fertilité

Avant de commencer un traitement de FIV, votre traitement devra s’assurer que vous pouvez suivre un traitement hormonal et qu’il n’y aura pas de risque pour vous et le futur bébé. Pour cela, il est important de contrôler les sérologies, la santé de l’utérus (frottis), la santé général de la femme (hémogramme, biochimie, coagulation) et la santé de l’homme (sérologies et spermogramme). Il est important de vérifier si la femme est immunisé contre la toxoplasmose et la rubéole, car ce sont deux maladies  extrêmement dangereuse pour le développement du foetus. Cette étape est certes pénible mais nécessaire pour bien préparer votre traitement et votre future grossesse.

2. La stimulation ovarienne

Voilà, vote dossier est prêt, vous allez pouvoir commencer la stimulation ovarienne. Pour cela, vous devrez attendre le 1er jour de vos règles et faire une 1ère échographie de contrôle. Pas de panique, vous n’avez pas l’habitude de faire des échographies pendant les règles, mais c’est tout à fait normal! Cette échographie permettra de vérifier le nombre de follicules que vous avez (donc de possibles ovocytes), et de contrôler si votre activité ovarienne n’a pas commencer. Votre médecin vous donnera son feu-vert pour commencer les injections d’hormones (Gonal, Menopur, Bemfola…) dès le soir de la 1ère échographie. Les injections sont ce qui font le plus peur aux patientes, si vous ne pouvez pas les faire vous même, demandez à votre conjoint ou une amie! Ce sont des injections sous-cutanée et très intuitives (sous forme de stylo), pour éviter de se tromper dans les dosages. Vous pouvez trouver des tas de vidéos sur youtube pour bien  faire votre injection. Après une semaine de stimulation. vous serez une experte en piqûre!

Vous devrez faire un contrôle échographique tous les 2-3 jours pour vérifier la taille de vos follicules et si vous répondez bien au traitement. Au fur et à mesure des échographies, votre médecin vous indiquera comment continuer vos injections (en rajoutant certaines injections en cours de route).  Les follicules devront atteindre la taille adéquate avant la dernière injection d’induction de l’ovulation (Ovitrelle), et la ponction sera prévue le lendemain.

Cette étape peut durer de 7 à 15 jours suivant votre réponse à la stimulation ovarienne.

3. La ponction des ovocytes et fécondation in vitro

Le Jour J est arrivé et vous avez votre rendez-vous pour la ponction. N’oubliez pas de vous y rendre à jeun! La ponction se fait sous anésthésie générale, ce qui peut impressioner. Mais c’est en fait une intervention toute simple et indolore. L’anésthésie servira surtout à vous maintenir immovile pendant l’intervention car la percée des follicules est un acte très précis et la patiente risquera de bouger en étant consciente. Tous les follicules seront percés et aspirés pour obtenir le liquide contenant les ovocytes. Nous ne pourrons savoir le nombre d’ovocytes seulement après observation en laboratoire, car ils sont trop petits pour être vus à l’oeil nu. Après la ponction, la patiente se reveillera très rapidement, sans douleur (ou une légères sensation de règles), et pourra reprendre une activité normale.

Le nombre d’ovocytes obtenus est toujours une inconnue avant la ponction. Certains follicules n’auront pas d’ovoytes à l’intérieur, d’autres auront des follicules immatures pour la fécondation, et ce n’est qu’après observation que nous pourrons le savoir (2h environ après la ponction). Les ovocytes matûres devront ensuite être rapidement  fécondés avec les spermatozoïdes du conjoint ou  d’un donneur (pour les femmes célibataires).

4. Le développement des embryons

Pour la patiente, le travaille est presque fait et c’est maintenant aux biologistes de prendre le relai. Les embryons obtenus seront placés en incubateur, et observés toutes les 24h pour vérifier leur bon développement. C’est toujours une période très stressante pour le patient car l’attente des résultats parait éternelle. Le laboratoire devra appeler la patientes tous les jours pour lui faire part du développement, la qualité et le nombre d’embryons. Sachez qu’il est otut à fait normal d’avoir des pertes entre le jour de la fécondation et le transfert d’embryons. En général, 50% des embryons survivent jusqu’au stade de blastocyste, donc pas d’affollement si vous partez avec 10 ovocytes et vous arriver au jour du transfert avec 4 embryons. C’est surtout la qualité qui compte!

5. Le transfert d’embryons

Le transfert d’embryon marque la fin de votre traitement et le début de l’attente du test de grossesse! C’est sans doute l’étape la plus émouvante dans la FIV, puisque vous aurez vos petits embryons en vous. Le transfert est un acte très simple, sans anésthésie et indolore, durant lequel le médecin introduira vos embryons à l’intérieur de l’utérus grâce à un catéter très fin. Vous devrez décider là, si vous transférer un ou deux embryons (pensez aux changements de vie avec des jumeaux!).

Le transfert pourra se faire à J3 ou J5 des embryons, selon le nombre et leur qualité. L’idéale est de transférer à J5, car nous aurons plus d’informations sur la qualité des embryons, mais ce n’est pas toujours possible!

Après le transfert, vous pourrez reprendre une vie « normale », sans faire d’efforts prendre soin de vous.Vous derez ensuite le test de grossesse de 10 à 15 jours après.

 

 

 

pma fertilite

About the author

PMA-Fertilité

Add Comment

Click here to post a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest