HOMOPARENTALITÉ PMA À L’ÉTRANGER TRAITEMENTS

FIV ou Insémination Artificielle?

FIV ou Insémination Artificielle?

La Fécondation In Vitro et l’Insémination Artificielle se présentent comme deux traitements de reproduction assistée pouvant aider les couples infertiles.  En France, le protocole oblige souvent les patients à réaliser quatre inséminations artificielles avant de passer la FIV. Mais est-ce une perte de temps ? Nous alors voire ici les différences entre les deux traitements.

L’Insémination Artificielle : pour qui ?

L’IA est un traitement simple, qui consiste en déposer un échantillon de sperme au fond de l’utérus de la femme. Il est conseillé dans les cas suivants :

–       Couple hétérosexuel en essai bébé depuis 1 an sans résultat

–       Couple de femmes homosexuelles souhaitant avoir un enfant

–        Femme célibataire souhait avoir recours à un don de sperme

Dans tous ces cas de figure, il faut néanmoins prendre en considération que la femme qui suivra le traitement devra réunir les conditions suivantes pour espérer un résultat positif :

–       Avoir moins de 35 ans

–       Avoir une bonne réserve ovarienne et activité ovarienne (examen à réaliser : échographie et hormones FSH et LH)

–       Avoir les trompes perméables (examen à réaliser : hystérosalpingographie)

Il faut savoir que mêmes avec toutes ces conditions réunies, les chances de réussite avec une Insémination Artificielle sont autour de 15-22%, ce qui correspond à une grossesse spontanée.

L’IAC ou IAD n’est pas le meilleur traitement si vous souhaitez une grossesse rapidement et elle peut malheureusement vous faire perdre un temps précieux pour la réussite de votre projet bébé.

Notre conseil est de faire 3 essais d’IA sur des cycles consécutifs et passer à la Fécondation In Vitro si vous n’obtenez pas de grossesse. Attention à ne pas trop espacer les inséminations pour ne pas perdre de temps.

La Fécondation In Vitro : un gain de temps et d’énergie

 Nous savons combien les traitements de PMA peuvent être douloureux et contraignants. C’est pour cela que la FIV est le traitement idéal pour gagner du temps.

Contrairement à l’Insémination, la FIV a aussi un avantage diagnostic. Nous pourrons savoir si la femme arrive finalement à avoir des ovules prêts à être fécondés, et connaître le développement des embryons. Les médecins pourront vite se rendre compte d’une anomalie dans le processus et diriger les patients vers un protocole plus adapté.

Nous avons également avec la FIV un gain de temps au niveau des résultats. Les chances de réussites de la FIV pour une femme de moins de 35 sont de 50-60%.

Même si le traitement de FIV est plus lourd, il est donc plus avantageux. N’oublions pas que le temps est un facteur déterminant en fertilité et les essais d’inséminations infructueux ne feront que faire baisser les chances de réussite pour la future FIV.

Et pour les femmes qui ont besoin d’un don de sperme ?

Les femmes célibataires ou couple de femmes n’ont à priori pas de problèmes de fertilité mais auront recours à la PMA pour des raisons sociales. L’IAD se présente donc comme la meilleure des solutions.

Pour les femmes ayant accès au don de sperme dans leur pays, nous conseillerons donc de faire des essais d’insémination, puisque le traitement est très simple et elles pourront le faire sur des cycles consécutifs.

Cependant, pour des femmes devant se rendre à l’étranger pour leur traitement de PMA, multiplier les traitements d’IAD peut vite devenir un problème. Les voyages et les disponibilités ne permettront pas de cycles suivis et les chances de réussite faibles ne justifient pas autant d’investissement personnel. Nous conseillerons la FIV pour éviter trop de voyages, et économiser finalement au niveau financier.

À Lire aussi: Les étapes de la FIV

pma fertilite

About the author

PMA-Fertilité

Add Comment

Click here to post a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest